Les grands projets

Préfigurant les composantes symboliques d’une métropole du 21e siècle (celle de l’intelligence, des arts, de la culture, du numérique), différentes opérations sont menées par Clermont Auvergne Métropole. Les premières aboutiront en 2020, les plus tardives en 2028. Elles ont pour intérêt de relier la population à l’économie et de mailler le territoire en archipel, avec la recherche d’un équilibre dynamique.

La place des Carmes, un nouveau lieu de vie au siège d’une multinationale

  • Terrasse aquatique, café, boutique, musée de la serre d’hévéa, le siège social Michelin se transforme.
  • Le leader industriel exprime par ce projet sa volonté d’ouverture au public et son attachement à Clermont…
    Non loin de là, Michelin bénéficie d’un prestigieux centre de R&D mondial. S’étalant sur 67000 m² , il concentre la matière grise de 3 à 4000 personnes, qui sont des interlocuteurs de référence pour des PME et startups en recherche de développement. Plusieurs millions d’euros vont être investis par le Groupe afin d’accroître sa puissance d’innovation.
  • La Métropole cofinance les opérations, pour rénover un quartier s’étendant sur 2,5 ha.

Un réseau de transport mieux structuré

Deux lignes structurantes à haut niveau de service (B et C) seront opérationnelles à l’horizon 2025 sur le territoire de la Métropole et compléteront la ligne de tramway (ligne A).

  • Objectifs : Améliorer la mobilité des habitants. Passer de 33 millions de voyages annuels actuels à 52 millions en 2032, soit 180 voyages par an et par habitants.
  • Pour cela, la Métropole et le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) veulent avoir trois lignes fortes (A, B et C), complétées par des lignes directes et des liaisons inter-quartiers.
  • Ce qui signifie, plus de dessertes, un meilleur cadencement, la priorité aux carrefours…
  • Pour construire une métropole durable, des véhicules électriques seraient utilisés sur la ligne B, puis progressivement sur la ligne C.

Clermont, candidate à la Capitale Européenne de la Culture

Pas de dynamisme économique sans dynamisme culturel

 

Jusqu’en 2021, le programme Effervescences prépare la candidature de Clermont-Ferrand et de sa métropole au titre de Capitale européenne de la Culture 2028. effervescences.eu

La Grande bibliothèque

La Grande bibliothèque de Clermont Auvergne Métropole devrait voir le jour à l’horizon 2022 sur le site de l’ancien Hôtel-Dieu, ancien centre hospitalier de la ville et bâtiment emblématique datant de 1770.

Le projet de Grande bibliothèque sera implanté dans le bâtiment Dijon de l’Hôtel Dieu, un bâtiment dont l’entrée historique débouche rue Lagarlaye. La nouvelle structure abritera l’accueil central, des magasins, un amphithéâtre ainsi qu’un café. Dans les ailes, dont les cloisonnements intérieurs seront démolis sauf dans les parties patrimoniales, seront implantés 4 grands pôles thématiques avec des collections, des places de lecture et de travail. L’architecte sera nommé cette année.

La Scène nationale

Le chantier, qui a débuté en 2017, devrait se terminer au deuxième semestre 2019. Le bâtiment destiné à devenir le siège et l’instrument de travail de La Comédie de Clermont-Ferrand a été pensé par Eduardo Souto de Moura, architecte portugais mondialement connu. Il viendra compléter le patrimoine actuel de lieux de spectacles de la ville, incluant principalement la Maison de la Culture et l’Opéra-Théâtre.

  • Un ensemble de 9 500 m² (surface de plancher)
  • 2 salles de spectacles de 900 et 350 places : équipement scénographique moderne et performant
  • Un pôle de médiation culturelle pour l’organisation de rencontres avec le public
  • Un hall d’accueil du public
  • Des espaces administratifs pour La Comédie de Clermont-Ferrand
  • Des locaux d’accueil d’artistes
  • Un espace d’exposition
  • Une brasserie

Le quartier Saint-Jean, un éco-quartier dans Clermont

Proche de la gare, intégrant une réflexion triptyque habitat/emploi/services, cet éco-quartier accueillera le nouveau « lycée des métiers »

L’extension du stade Gabriel-Montpied

Les élus de Clermont Auvergne Métropole ont voté la première étape d’agrandissement du stade Gabriel-Montpied en mai 2018. Ce projet, qui se déroulera en trois phases, est destiné à favoriser l’excellence sportive. Il consiste en une extension du site qui passerait ainsi de 10800 à 30000 places.

Le stade agrandi viendra compléter une offre d’équipements sportifs performants avec le stadium Jean-Pellez, à Aubière, référence nationale dans l’athlétisme et l’Arténium, à Ceyrat, qui possède une configuration unique en France pour accueillir les plus grandes compétitions d’arts martiaux, de lutte et de tennis de table.