Industries culturelles & créatives

Voir toutes les success stories
La métropole clermontoise se distingue par la vigueur des industries culturelles et créatives (ICC) sur son territoire. Parmi tous les secteurs d’activités qui composent les ICC (design, architecture, musique, cinéma, audiovisuel, publicité…), certains domaines se démarquent particulièrement, portés par une dynamique culturelle foisonnante : audiovisuel, médias, jeux vidéo, musique et image notamment.

Un territoire ambitieux, aux atouts notables

Le développement des entreprises dont le moteur premier est la création, rejoint l’essor culturel de la Métropole, porté par les politiques publiques. Dans le sillage de sa candidature au titre de capitale européenne de la culture en 2028, le territoire affiche ses ambitions : Il abrite notamment le premier festival international mondial dédié au court métrage. Des entreprises au rayonnement international s’y sont naturellement développées : entre 2007 et 2017, l’emploi a progressé de 13 % dans les ICC, bien au-delà de la progression qu’ont connu les autres secteurs.
La métropole comptabilise près de 5800 emplois privés, auxquels s’ajoutent un millier d’emplois publics (musées, médiathèques…) et intermittents. Cumulant 620 000 000€ de chiffre d’affaires, les 2614 établissements recensés représentent 7 % de l’ensemble métropolitain (source : agence d’urbanisme et de développement).

Des entreprises de renommée nationale et internationale

La qualité des créations et des techniques développées sur le territoire dans les secteurs couverts par les ICC assurent la renommée du « made in Clermont ». Acquis récemment par le géant américain Adobe, le logiciel de création graphique destiné aux jeux vidéo Substance développé par la société clermontoise Allegorithmic est devenu la référence incontournable du texturing 3D.
Des jeunes entreprises audiovisuelles mettent leur créativité au service d’artistes reconnus et de marques incontournables : Riot house production (Nespresso, Under Armor…), Biscuit production (Louane, Vanessa Paradis, Maître Gims…). De jeunes marques de vêtement déploient leurs créations à travers le monde : Pictures Organic Clothing, Californie Française.

Des filières qui se structurent

Le territoire dispose d’acteurs qui veillent au développement des emplois et des entreprises dans les ICC. Ainsi, le cluster d’entreprises Le Damier propose des accompagnements spécifiques aux porteurs de projets. Initialement dédié aux secteurs de la musique et de l’image, le Damier développe désormais une mission d’incubation sur toutes les ICC, en partenariat avec Clermont Auvergne Métropole et Le Bivouac, accélérateur du numérique. Le groupe Centre France s’investit pour sa part dans l’accompagnement de jeunes startups, particulièrement dans le domaine médias, avec La Compagnie Rotative. Le territoire bénéficie enfin d’une Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) des métiers artistiques et culturels, Appuy Culture, qui regroupe plus de 50 entrepreneurs individuels : designers, plasticiens, photographes, développeurs…

L’enseignement et la formation spécialisés

Implantée au Lycée René Descartes de Cournon-d’Auvergne, la formation du DMA Cinéma d’animation permet d’obtenir le Diplôme national d’art et du design mention cinéma d’animation, qui permet à des élèves de se former en trois ans sur les métiers de l’animation. Particulièrement reconnu pour son travail sur le stop motion, plus de 1500 demandes de candidatures y affluent chaque année, pour une quinzaine d’élèves retenus. L’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole (ESACM) propose pour sa part des formations au Diplôme national d’art (DNA) et au Diplôme national supérieur d’expression plastique. L’École Nationale Supérieure d’Architecture (ENSA) dispense enfin une formation pour obtenir le Diplôme d’études en architecture, ainsi que des masters spécialisés.

+ infos : revoir la conférence économique et sociale 2019, sur le thème des ICC

loop search
Réinitialiser les filtres