Le plan d’urgence économique élargi à de nouveaux secteurs

Afin de soutenir les acteurs économiques du territoire faisant face à des difficultés inédites liées à l’épidémie de Covid-19, Clermont Auvergne Métropole, avec l’appui de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole, étend son plan d’urgence économique. Elle maintient l’accompagnement des entreprises des secteurs des industries culturelles et créatives, communication, tourisme, hébergement, café et restauration. Pour l’événementiel, elle élargit le périmètre aux entreprises dont l’activité première ne relève pas de ce secteur, mais dont elle en dépend fortement.

Le plan d’urgence économique lancé en juin est élargi à de nouveaux secteurs. 

  • maintien de l’accompagnement des entreprises des secteurs des industries culturelles et créatives, communication, tourisme, hébergement, café et restauration
  • nouveaux secteurs d’activités tels les loisirs et transport des personnes.
  • pour l’événementiel, élargissement du périmètre aux entreprises dont l’activité première ne relève pas de ce secteur, mais dont elle en dépend fortement.

En pratique

  • Le soutien prend la forme d’une aide directe de 2 000 € dont pourront bénéficier les entreprises du territoire jusqu’à 10 salariés. Désormais les entrepreneurs n’ayant pas de salariés peuvent solliciter cette aide.
  • Les entreprises ayant déjà bénéficié du fonds d’urgence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes peuvent prétendre au fonds d’urgence de la Métropole.
  • La démarche de dépôt de dossier a été simplifiée et facilitée.
  • Les entreprises ayant déjà bénéficié du fonds d’urgence de Métropole cet été ne peuvent prétendre à ce nouveau fonds d’urgence de la Métropole.
  • Les dossiers pourront être saisis en ligne sur ce site à partir du 7 décembre.
En juin dernier Clermont Auvergne Métropole a abondé le fonds régional d’un montant d’1,16 M€. D’autres mesures de soutien aux entreprises seront mises en place en 2021, notamment un fonds d’accompagnement des entreprises à la transition écologique, un fonds pour favoriser l’émergence de projet liés à l’économie sociale et solidaire et aux industries culturelles et créatives et un accompagnement à la relance de l’emploi des séniors.